jeudi, juin 20 2024

Hier soir j’ai eu la grande chance de me faire inviter à diner chez des Japonais.
Encore une fois, grâce à ma pote Miki.

C’était entre Kobe et Osaka, chez des amis à elle. Enfin chez les parents de ses amis. La maison familiale quoi.
Il y avait la famille de sa pote, et des amis de la famille (des jeunes). Ah et détail intéressant, la soeur de sa pote vit à Paris avec un français. Elle elle bosse dans une grande boutique de luxe dans une grande avenue de Paris. Lui est dans la programmation. Ils sont en ce moment en vacances au Japon, du coup ils étaient là aussi.
Donc voilà, on était 8 à table.
La grand mère était aux fournaux. Comme j’étais invité, inconnu tout ça tout ça, j’ai évité de les mitrailler de photos. Donc, lecteur, tu les imagines et ça ira bien.

La Table
The table
Donc une très belle table.
On retrouve le pot de baguettes au milieu (tu es prié de prendre une paire qui matche, c’est mieux).
Ah et en haut à droite on avait un vin rouge de ouf. Qui vient du Mont Fuji. Incroyable. Je sais pas le décrire, mais moi qui suis pas fan du rouge, j’était sous le charme.

Champignons Farcis
Shiitake no nikuzume (Champignons farcis)

Mon assiette
Mon assiette

Shirako
Shirako (Cod Testicles!)
Alors là on s’accroche, parce que sous ce joli nom se cachent en fait des testicules de cabillaud. David (le français – donc solidaire) a tenu à ce que je goute avant de me dire ce que c’était. Il a eu raison. C’est crémeux mais bon. Plus crémeux que bon peut-être 😉

On n’oublie pas les Sashimis
Sashimis
Sashimis
Yellowtail fish (Hamachi)
Alors là mes enfants, c’était pas du sashimi de fillette.

Ensuite on a attaqué la baleine
De la baleine! (Kujira)
Ca ressemble à de la viande, ça a le gout de la viande, mais c’est de la baleine. (Et c’est pas demain que tu vas en manger, alors t’as qu’à me croire sur parole)

On n’oublie pas la soupe de poisson
Kasujiru (Soupe de poisson)

Puis on a creusé dans la tête de poisson
Tête de poisson (Kanpachi)

Ca ç’en est une autre de tête de poisson, plutôt joyeuse
2010_0124FA

Voilà pour les plats.
En dessert, c’était Kashiwamochi. Des petits beignets de haricots rouges enrobés dans de la pâte de riz. Assez sucré, assez délicieux.
かしわ餅 (Kashiwamochi)
かしわ餅

Voilà voilà.
Donc sublime repas, autant une surprise pour les yeux que pour le palais. Ces gens sont adorables, et je ne saurai trop les remercier.
Je vous laisse, c’est onsen time 🙂

Besos

Phil

Previous

24h à Kobe: au bord de mer, au pied des montagnes

Next

Tokyo, dernière ligne droite

About Author

Philippe

Rédac-chef, coureur, geek, entrepreneur, aurait inventé la maxime "Voyager plus pour goûter plus !"

8 comments

  1. Yummmy! Meme à 8h du matin, en ptit dejeunant devant télé matin ca ma fait envie! T’es qd meme incroyablemt au top! Tu vas finir sur France 5 « J’irai manger chez vous » lol…

  2. Génialissime ton excentricité et ton centrage sur toi même ! Repas avec des djap et on voit que toi et ta bouff 🙂 Msieur Dubrock, vous êtes cultissime !

  3. ah ah ah ah je constate avec émotion, que le rouge du mont fuji t’a ému au point d’en perdre ton obsession grammaticale (certainement un effet secondaire aussi des testicules de cabillaud) 🙂 🙂

  4. @Soso: c’est mon but ultime.

    @Vincenzost: Les mecs je les connais depuis 30 minutes, je me voyais pas les shooter à tort et à travers. Surtout que c’était l’intérieur d’une maison, pas un resto. Patate

    @Cha Je plaide coupable. Gomen nasai!

    Bises mes enfants, je quitte bientot la cité du Crabe. 🙂

  5. Vince parle probablement du FUGU, ce poisson toxique qui tue si mal prepare. C est peut etre pour ce soir.
    Bises de l Apple Store de Ginza.

  6. Donc,lecteur,tu les imagines et ca ira bien. Excellent ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also